Le Moulin dans une Légende

La poche du Diable

 

 

Au XVI ème siècle, alors que Messire Guilhot de Ferrières, chef des Huguenots, était accusé par les papistes d’avoir des relations avec Satan, les consuls de Ferrières ou de Vabre s’adressèrent au malin pour qu’il construise un pont à Thessauliès.

Le Diable a peu d’imagination : il réclame l’âme du premier qui passerait sur l’ouvrage.

Guilhot avait voyagé et il conseilla aux consuls d’accepter.

« Nous y ferons passer l’âne du Meunier de Record »

Les consuls en rirent beaucoup, dans l’alcôve. Leurs épouses le confièrent à toutes leurs amies. Lucifer qui arrivait, les poches gonflées de rochers pour établir le pont, entendit les bavardes.

Courroucé, il vida ses poches sur la pente et pris congé des Sidobriens. Les caillous roulèrent, en éboulis, et formèrent la « poutsado dal Diablé » (la poche du Diable).

IMG_3107

Une série de panneaux de légendes du Sidobre, illustrés par des enfants, est à découvrir en balade au milieu des rochers du Sidobre, près du « Chapeau de Napoléon » à Saint Salvy de la Balme.

Print Friendly, PDF & Email
Partagez/Imprimez cette page:

Gabriele Mie

Petite famille Européenne, nous aimons accueillir des Voyageurs des quatre coins du monde!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

− 1 = 8