Cette St Valentin – on s’en souviendra!

Une crue exceptionnelle pas loin de celle de décembre 1996...

Le matin de la St Valentin, lorsque nous avons ouvert les volets, un effroyable spectacle se jouait sous nos yeux, à quelques mètres seulement de notre habitation!

En l'espace de 3 heures, l'Agoût est monté de 1.60m au-dessus de son niveau habituel et le spectacle était digne d'un film de catastrophe! Nos 2 tours ont été légèrement noyées dessous par l'eau qui montait par les voutes.  Imaginez un torrent de 300 m3 par seconde qui fonce vers vous...

Notre arbre à papillons en bas des gîtes était complètement pris dans le torrent, nous avions peur qu'il se déracine comme de nombreux arbres et arbustes dans la rivière, mais il a résisté! 😀 . Les arbres du côté du moulin de notre voisin ont tous été arrachés et emportés...
D'habitude, nous sommes allés chaque année juste avant l'ouverture de la saison de pêche, dans la rivière, armés de gros sacs poubelle costauds, de gants et une pince, pour ramasser tous les déchets amassés pendant l'hiver (bidons, bouteilles en plastique, canettes, casques, toutes sortes de plastiques, sachets et emballages... la liste est longue 🙁  )...

Une St Valentin pas comme les autres...

Le gros nettoyage du printemps ne sera donc pas nécessaire cette année... Tout est parti!

A un moment donné, la voute de gauche (sous la meule à huile verticale) ainsi que la voute du milieu (de la salle des meules à farine) étaient complètement sous l'eau. Ce n'est que dans la soirée que le niveau d'eau a commencé tout doucement à baisser.

A l'heure où j'écris ces lignes, la rivière est toujours quasiment 1m au-dessus de la normale, l'eau passe à plus de 50cm par-dessus de la digue, notre île est pour l'instant inexistante, et le bruit de ce torrent est toujours impressionnant. Une fois que la rivière retrouvera son niveau normal, on pourra faire le tour pour constater les dégâts qui devraient tout de même être minimes (la descente derrière les tours a été complètement mise à nue, la terre est partie, les cailloux sont restés - ce sera déjà ça de moins à tondre 🙂 ).

Mais une chose est sure: Les "Anciens" savaient vraiment construire! Lorsqu'on voit des maisons entières emportées par la flotte, et nos moulins qui résistent sans les moindres dégâts face à une telle force de la nature (même la terrasse en bois a résisté!!!), c'est encore plus impressionnant! Chapeau bas pour ces "bâtisseurs de l'extrême"! Et c'est pour cela d'ailleurs qu'à aucun moment la peur nous a gagnée. Ce n'est pas un hasard que notre moulin a traversé 6 siècles et qu'il est toujours là. Il a dû en voir de ces crues au fil du temps...

 

 

Enregistrer

Partagez cet article:
fr.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

Gabriele Mie

Petite famille Européenne, nous aimons accueillir des Voyageurs des quatre coins du monde!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

49 − 43 =